Me voilà « Compagnon de Saint Jacques »

Me voilà « Compagnon de Saint-Jacques ». Le Chemin commencé le 25 juillet 2008 au pied de la cathédrale de Strasbourg s’est achevé cette année au mois d’août. 90 jours de marche répartis en quatre épisodes annuels pour couvrir les 2300km. C’est la visite de la tombe de l’Apôtre Jacques le Majeur, frère de Jean, le recueillement dans le silence, qui ont marqué le point final de la pérégrination. La tombe se trouve dans la crypte de la cathédrale de Santiago. Pour y arriver, la coutume veut qu’on passe derrière la statue de l’Apôtre placée sur l’autel pour la toucher ou l’enlacer.

Dans le ville de Logrono se trouve un jeu de l’oie géant sur une place publique. J’ai pensé en le voyant qu’il était à l’image du Chemin. Une suite d’aventures quotidiennes faites de joies de peines, de difficultés et d’obstacles. Le Chemin se coule dans le paysage jamais banal, façonné par la géographie, l’histoire et les hommes. Combien de coups de cœur au spectacle des plaines, plateaux, montagnes, cours d’eau, forêts ! Combien de monuments, de cathédrales qui donnent un aperçu unique de l’histoire de l’Espagne ! Combien de belles rencontres, essentiellement des jeunes de tous pays portés par un élan généreux vers l’avant par leur désir d’avenir ! Combien de repas partagés dans la tradition d’une hospitalité franche. Combien de conversations alimentées avec joie et enthousiasme. Et tant pis si demain nous ne nous connaissons plus. L’important est dans l’échange et le temps partagé. Combien d’habitants abordés pour témoigner avec les quelques mots d’espagnol et force mimiques l’intérêt qu’on porte à leur pays et à ceux qui y demeurent ! Combien de prières envoyées dans le silence des églises et des chapelles parties dans l’espace à le recherche de la lumière ! Combien de retour sur le passé pour le mettre en forme, l’enjoliver, le parer de belles couleurs !

Et puis soudain se rendre compte que le but est proche, qu’il devient réalité, l’intégrer à son itinéraire de vie, prendre conscience qu’être en chemin est une autre façon d’être en vie, que le Chemin a déposé dans nos cœur et nos têtes un peu de poussière, forcément de la poussière d’étoile !

Je vous propose de partager quelques émotions visuelles :

Back from Santiago (powerpoint de JP Ehrismann)*

Amitiés.

Jean-Paul Ehrismann

German